L'église St Felix
Liens utiles

Eglise st Félix

Selon Léon Ménard (histoire civile ecclésiastique et littéraire de la ville de Nîmes avec des notes et les preuves )les textes situent la première église de Bouillargues vers 1156.

Elle sera ravagée en même temps que le village , pendant la guerre des Albigeois en 1167.Au 16ème siècle , l’église sera ruinée pendant la guerre de religion, puis reconstruite en 1654. Agrandie plus tard par le curé Carle en 1843, le clocher (enrichie d’une cloche, don de madame la baronne de Labaume) de l'église fut surmontée par la croix le 14 août 1845. Elle sera achevée en 1890 par le curé Souchard et sera consacrée par l'évêque Gilly en 1892. Le 27 février 1887 suite aux secousses d’un tremblement de terre,le clocher est fissuré . Nous pouvons admirer au centre du chœur de l'église, une vierge à l’enfant en bois peint et doré, du 18ème siècle, statue offerte par la famille Pitot (ancien propriétaire de la maison qui est l'actuelle "poste" du village).

Autre patrimoine : Le calice que le curé utilise pour les fêtes, a été offerte par l'impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III.







La croix de mission

Sur la place de l'église nous trouvons une grande croix dite " Croix de Mission". Cette croix fut confectionnée par Mr Faucon , maître serrurier de Beaucaire ( pour 10 Francs )

Le piédestal a été fait par Mr.Auguste Lachize et Mr. Raymond Mourier, maître maçon de Bouillargues (pour la somme de 527 Francs). La quête pour cet ouvrage avait été faite par Mrs Pierre Bourasset (menuisier), Antoine Briac ,Pierre Granet ,Jean Coste, Claude Comy fils, Pierre Michel, Louis Bonnarry, Jean Dupuis épicier et François Mante. Le 10 août 1845 a eu lieu l 'installation de la croix sur la place de l'église, en présence de toute la population du village, mais aussi des fidèles accourus de Nîmes,de Bellegarde, Manduel, Garons et des environs au nombre dix milles. La cérémonie a été présidée par Mr Privat, chanoine de la cathédrale de Nîmes, invité par Mr Carle curé soussigné.Cette journée fut précédée par une retraite de 8 jours donnée par les pères Valgalier et Martin.